banniere-cabines-footer-leaderboard

Actualités

MESSARDIERE GOLF CUP RACE TO SAINT TROPEZ

Par  |  0 commentaires

MESSARDIERE GOLF CUP RACE TO SAINT TROPEZ 2015

La Finale de la 3ème édition de la Messardiere Golf Cup Race to Saint-Tropez 2015 a tenu toutes ses promesses, avec la participation d’une centaine de joueurs, issus d’une cinquantaine d’épreuves qualificatives en France, en Belgique et au Luxembourg. Les conditions météorologiques étaient vraiment idéales, et nous avons pu assister à un spectacle de toute beauté dans le décor grandiose du Golf de Saint-Endréol et du Golf Blue Green de Sainte-Maxime. Comme à l’accoutumée, c’est sur ce dernier Golf que les fameux Play offs se sont déroulés

Sur les 3 000 Joueurs qui ont tenté de gagner leur sésame « Race to Saint-Tropez », au travers des deux Circuits Amateurs Partenaires ( Messardiere Golf Cup & Decayeux Golf Cup ), seuls 6 Joueurs parmi les meilleurs finalistes, ont eu la chance de participer à un Play-off ce samedi 17 Octobre, c’est dire à quel point les places étaient chères.

C’est par conséquent la crème de la crème, qui a été sélectionnée pour constituer les deux équipes de ce finish qui s’apparente à un grand défi entre 2 Teams de grande valeur, une sorte d’America’s Cup golfique, au bord de la Méditerranée . Il faut reconnaître que le niveau atteint par ces joueurs est vraiment proche du niveau des Joueurs Professionnels qui les ont encadrés, pour le bonheur des deux marques de luxe représentées. En effet, les scores atteints dans ce play-off, ont été exceptionnels. 4 Joueurs dans chaque camp, constitué d’1 Pro et 3 Amateurs, et une formule de jeu très attractive : le scramble à 4.

LES FORCES EN PRESENCE

Du côté du TEAM MESARDIERE, encadré par la joueuse professionnelle française Mélodie BOURDY, nous avions Gérard KEMPF, le local de l’équipe (Golf de la Grande Bastide), index 4, 3, accompagné par le vainqueur de notre Finale, Olivier EILDESBERG, et son compère Stéphane WALDISBERG, tous deux issus des Golfs du Groupe Barrière de Deauville. Belle équipe soudée et extrêmement motivée par ce challenge inédit !

De l’autre côté, au sein du Team DECAYEUX, encadré par le Joueur Professionnel Romain BECHU, nous avions une équipe un peu plus jeune, mais assurément favorite sur le papier, avec 3 Joueurs de talent. En tête de file, Scott Neau, index -1, membre du Golf du Lys Chantilly, le jeune breton Mathieu MONNIER, en provenance de Rennes (Golf de Cicé-Blossac), index 1,5, et Frédéric MELESSE, index 3,9 (Golf de Béthemont en région parisienne).

C’est l’équipe de Mélodie BOURDY, qui a eu l’honneur, en partant du Tee N°1 sous le soleil éclatant du Golf Blue Green de Sainte-Maxime, dirigé par le sympathique et fidèle Partenaire Stéphane HASSLER. Les 9 premiers trous ont été réguliers dans la performance, puisque 6 birdies et 3 Par ont été réalisés en deux heures de jeu de grande précision. La partie était serrée puisque le TEAM DECAYEUX enquillait de son côté pas moins de 5 birdies.

C’est donc avec un tout petit point d’avance que LES MESSARDIERE PLAYERS pointaient en tête au passage de la bouée, au trou N°9… Ils ont ensuite conforté leur avance en enquillant deux eagle, excusez du peu sur les 4 premiers trous du retour (au 11 et au 13), mais un relatif relâchement a permis l’équipe adverse de sortir la tête de l’eau et refaire surface dans cette belle confrontation, à tel point que les deux équipes se suivaient sur les derniers trous à l’approche du 16. C’est bien à ce moment-là qu’il ne faut pas se laisser distraire par la beauté époustouflante du panorama qui s’offre à nous devant la Grande Bleue. Un effort de concentration est déterminant à ce stade de la compétition. Seulement, voilà, les DECAYEUX’ PLAYERS serrent le jeu et se hissent à hauteur de leurs prédécesseurs – Les jeux ne sont pas faits et tout peut basculer au départ de ce fameux trou N°17, un Par 3 plongeant et fatal pour l’une ou l’autre des deux équipes. Le score est alors de -12 dans chaque camp…

Mélodie BOURDY et toute son équipe, ont gardé leur calme et toute leur lucidité. Un birdie à nouveau, tandis que Romain BECHU et son équipe se contentent du Par. Le dernier trou N°18, un Par 5 long de 423 mètres, c’est là que tout se joue. Les DECAYEUX’S PLAYERS peuvent encore égaliser, ou conserver une lueur d’espoir de l’emporter. Rien n’est joué !

Allait-on terminer sur un match nul, allions-nous nous diriger vers un Play-Off ?

Et bien non ! car la détermination et le mental du Team qui a fait pratiquement course en tête depuis le début de la partie, a finalement porté l’estocade par un admirable deuxième coup de son joueur emblématique Olivier EIDELSBERG, situé à plus de 160 mètres du drapeau. La balle a pris son envol avec une direction et une intensité parfaite, digne des grands champions à pareil instant de la partie, atteignant son but suprême de se planter net au pied du mât, idéalement placée à un tout petit mètre de ce dernier trou, si bien que toute l’équipe a sauté de joie et s’est congratulé avant l’heure, estimant à juste titre que les choses étaient définitivement pliées. Il était évident qu’à ce stade, ne sachant pas le score réalisé sur le 17 de leurs poursuivants, ils se disaient bien que leur position de leader était bien acquise. Ils ne pouvaient mathématiquement plus perdre. Seule une place d’ex-aequo pouvait survenir. Encore fallait-il que leurs adversaires réalisent deux exploits coup sur coup – Pratiquement impossible, mais sait-on jamais ?

Un birdie et un eagle, ou un par et un albatros – Rien que pour égaliser – A part un miracle, rien ne pouvait les empêcher de savourer leur performance en les attendant au green du 18…
Quelques minutes plus tard, observant les 4 joueurs proches de l’arrivée, nous scrutions le ciel et les 4 balles du TEAM DECAYEUX passer devant nos yeux éblouis. N’oublions pas que nous sommes sur un Par 5, et qu’il ne s’agit pas de se contenter d’atteindre le green en régulation. Une seule balle sur les quatre jouées atteint finalement le bord du green au deuxième coup du 18. Or, désormais, c’est mission impossible ! En effet, même un put de 25 mètres n’aurait pas suffi, puisque nous apprenions effectivement que leur score obtenu sur le trou précédent n’était que le Par.

golf-mediterranee-Messardiere-Team-2015-phlippe-soleillant-3

Team Messardiere Mélodie BOURDY, Gérard Kempf, Olivier Eildesberg, Stéphane Waldisberg

golf-mediterranee-Messardiere-Team-2015-phlippe-soleillant-Gerard-Kempf-Melodie Bourdy

Messardiere Golf Cup Race To Saint Tropez 2015, une excellente carte

golf-mediterranee-Messardiere-Team-2015-phlippe-soleillant-2

Messardiere Golf Cup Race To Saint Tropez 2015

Et c’est ainsi que la victoire est donc revenue au TEAM MESSARDIERE sur le score net de -15 à -13, avec la bagatelle de 3 eagle, 9 birdies, et 6 Par !
Félicitations aux grands vainqueurs de cette belle compétition, unique en son genre !
Un beau trophée sera donc fabriqué et une carte de score plaquée or sera reproduite, naturellement par la Maison Decayeux pour la Messardière.
Un événement de toute beauté qui sera gravé dans les annales

Philippe SOLEILLANT, organisateur du Trophée,  vous donne rendez-vous pour une 4ème édition de la Messardiere Golf Cup Race to Saint-Tropez et pour un 2ème Grand Défi « MESSARDIERE / DECAYEUX CHALLENGE ».

DutchEnglishFrenchRussianSpanish